C’est par un samedi de juin relativement ensoleillé que nous nous sommes retrouvés au Col de la République pour une sortie pilotée par un de nos membres. Au menu du jour : tourbière de Gimel et étangs de Prélager pour une découverte de la faune et la flore locale.

Le Pilat des hauts plateaux, à l’ouest, domine à 1000 m d’altitude le bassin stéphanois où alternent sapinières, pâturages et prairies humides. C’est dans ce secteur que subsistent les plus belles zones humides du massif !

La tourbière de Gimel est la tourbière la plus connue du Pilat, notamment parce qu’elle est particulièrement étudiée et qu’elle est aménagée pour pouvoir être visitée : un long ruban de bois posé au-dessus de la tourbière  permet d’accéder à cette zone humide fragile sans la piétiner. Là, au mois de juin, tout s’éveille : les Libellules virevoltent et les Linaigrettes agitent leurs pompons blancs dans le vent. Au milieu de la tourbière, d’étranges installations : il s’agit d’appareils de mesure destinés à mieux connaître ce milieu, son fonctionnement, son histoire et son devenir.

Partager :

Pour sa sortie de mois de mai, l’APRAN, guidé par Alexandre et Jean Michel, avait décidé de profiter du pont du 8 mai pour passer quelques jours dans le Var, et plus précisément dans le massif des Maures. Cette région au paysage si particulier rappelant la savane africaine, est une mine d’or pour les photographes naturalistes ….

Partager :

8 février 2014, l’APRAN avait décidé d’annexer le Jura en organisant une sortie commune du côté des cascades du hérisson !! Malheureusement la météo en a décidé autrement, et nous nous sommes sagement rabattus sur le Parc de la tête d’or et ses écureuils à l’occasion d’une courte éclaircie.

Comme chacun le sait, le parc est réputé pour sa faune extrêmement sauvage, nécessitant des trésors de patience et de discrétion pour affuter…

Partager :
Page 10 of 11« First...891011
error: Content is protected !!